Admission
Documentation
   Drapeau anglais

Pierre Gacquer

 

1 • Peux-tu te présenter (nom, prénom, promo, campus, fonction actuelle, lieu...) ?

Pierre Gacquer, j’ai fait partie de la promo 2003-2006 à Tours (boulevard Thiers). Aujourd’hui je suis directeur artistique et co-gérant d’une agence de communication, Boeki. Je vis et je travaille à Amiens (Somme).

 

2 • Quel est ton parcours (formation, métier) ?

En sortant de l’école tout s’est enchainé assez vite. J’ai d’abord pris un petit job d’infographiste dans un studio pré-presse au sein d’une grande imprimerie. Ca m’a permis de prospecter sereinement dans ma région. Pendant les entretiens j’ai eu la sensation que mon book et ma formation m’ouvraient pas mal de portes. Finalement 3 mois après être sorti de l’école je signais un CDI chez FullSix à Paris. J’y ai travaillé en tant que graphiste pour des gros comptes (Eurostar, Coca-Cola, LCI…) puis j’ai intégré une agence plus petite au cœur de Paris : Cadran Solaire. Même fonction pour des clients des secteurs touristiques et bancaires essentiellement. C’est à ce moment que j’ai commencé à travailler en Freelance en parallèle. Après 3 ans et l’impression d’avoir fait le tour des clients, supports et sujets, j’ai décidé de rentrer sur Amiens et de me mettre à mon compte. En 2010 je commence donc une activité de Freelance, avec une clientèle parisienne. Grâce à un site bien référencé je me construis une clientèle locale très diversifiée (Amiens Métropole, Cirque Jules Verne, Caisse d’Epargne Picardie, Caparol, DASIfrères…). En 2012 je commence un partenariat avec un ami aixois et nous nous spécialisons dans la production de E-shop. Ce partenariat d’indépendant se développe et en 2014 nous nous associons pour créer la SARL S&G...

 

3 • Où en es-tu aujourd'hui ?

Au début de cette année 2016, la SARL S&G est devenue l’Agence Boeki. Nous avons ouvert une agence en centre-ville d’Aix-en-Provence et un bureau à Amiens. Toute la partie créative de notre activité se fait ici à Amiens et l’intégration / développement se font à Aix. Graphiste print de formation je continue de mon côté à beaucoup travailler ces supports (logo & identité visuelle, affiche, brochure, flyer, magazine, packaging…). À Aix-en-Provence l’essentiel de l’activité tourne autour des e-shops et sites internet (univers-du-foot.com / dasifreres.com / frojo.com / jules-et-jim.fr / atelier-mercadal.com / cornerstreet.fr / redsoul.fr /…) que nous produisons de A à Z. Nous avons pour ça, embauché un technicien (programmation et développement) un intégrateur et une rédactrice.

 

4 • Comment vois-tu l'évolution de ta carrière ?

Avec l’agence nous travaillons autour d’un projet d'appli (confidentiel ;)) qui nous l’espérons nous portera vers d’autres horizons. En attendant notre objectif à cours terme c’est de continuer le développement de l’agence et de notre équipe. Je me vois donc tout naturellement à la tête d’une équipe de graphistes/webdesigners… et sans doute contraint de rejoindre le Sud, ma présence y sera bientôt indispensable.

 

5 • Quelle est ta vision du métier ?

Quand j’étais indépendant je comparais souvent mon métier à celui d’un artisan. On est multi casquette : graphiste, commercial, technicien, force de proposition et de conseil… un métier très varié qui se réinvente à chaque nouveau client et chaque mission est un nouveau challenge. J’ai bossé pour des petits indépendants qui se lançaient, pour des multi-nationales, les budgets, les enjeux, les attentes sont très variées et c’est très motivant !

 

6 • Que t'a apporté la formation Brassart ?

A l’école j’ai appris beaucoup… j’ai repris mes études très tard (23 ans) et en entrant j’étais bien décidé à apprendre le plus possible. Tout d’abord des valeurs et des notions essentielles dans le monde du travail : l’assiduité, la ponctualité (dans le rendu des travaux), la rigueur et la confiance en soi.
Pour ce qui est des compétences, j’ai réappris à dessiner, à peindre… et à marier les techniques traditionnelles aux mises en page modernes. L’illustration est un vrai plus et une vraie valeur ajoutée à notre travail. Je prends beaucoup de stagiaires venus de formations diverses, je retrouve rarement cette maîtrise des techniques traditionnelles chez les jeunes.
Le stage en imprimerie et les cours de technologie suivis à l’école mon permis également d’avoir une vraie base de connaissance autours des techniques d’impression, du coup j’ai toujours été à l’aise pour échanger avec tous les imprimeurs que j’ai rencontré.
Evidemment j’ai également appris à créer des logos, des mises en pages, des packagings, des roughs (les clients adorent…)... Bref, avec ma formation à Brassart je suis entré assez facilement dans le monde du travail.

 

7 • Quel souvenir gardes-tu de l'école Brassart ?

Quasiment que des bons souvenirs : des cours très soutenus, beaucoup de travail, mais une équipe pédagogique très présente et bienveillante.
Une pochette et des cartons pleins de maquettes, de natures mortes, de packagings… Encore aujourd’hui je suis assez surpris de tout ce travail réalisé en trois ans :D Et bien sûr des potes, des sorties… des sacrés moments de décompression dans le vieux Tours. 

 

8 • Gardes-tu contact avec des anciens de ta promo ?

Lorsque j’étais à Paris je voyais très régulièrement des anciens  de ma promo de la précédente et de la suivante. Aujourd’hui j’avoue que j’ai un peu perdu tout le monde de vue, mais je prends des nouvelles via Facebook !

 

9 • As-tu un conseil à donner à nos étudiants ?

Travailler ! S’accrocher ! Même si on ne comprend pas toujours le but de certains exercices. Aujourd’hui tout ce que j’ai pu faire à l’école a un sens pour moi.

 

10 • Quels sont tes critères pour l'embauche d'un jeune créatif ?

Le plus important c’est d’être vraiment motivé, d’avoir envie d’apprendre, d’être curieux. La maitrise de Photoshop, d’Illustrator, d’InDesign sont indispensables, des grosses bases en html et css sont également un vrai plus.