Admission
Documentation
   Drapeau anglais

Manyssin Thin

 

1 • Peux-tu te présenter (nom, prénom, promo, campus, fonction actuelle, lieu…) ?

Salut, je m’appelle Manyssin THIN (on m’appelle aussi Many), promotion 2010 à Brassart Campus Tours. Je suis co-fondateur et dirigeant de l’entreprise Nowly, studio d'édition de solution numérique, basé à Tours.

 

2 • Quel est ton parcours (formation, métier) ?

Suite à l’obtention de mon titre de Designer graphique et multimédia, j’ai monté une association avec 11 autres copains de ma promo et aussi d’ailleurs. Nous l’avions baptisé AMAZING DYNAMIC ZOO, elle avait pour objectif de nous réunir pour produire du contenu graphique sur divers médias : illustration, film, etc. C’était une aventure géniale qui nous a permis d’étoffer nos CV, de continuer à produire ensemble après l’obtention de nos diplômes et accessoirement de ne pas se sentir seul face à la vie active. En parallèle de l’association, je me suis auto-formé à After Effect et j’ai passé 2 ans en tant qu’indépendant en graphisme et motion designer à Paris dans divers agence de pub, production et post-production (Delapost, Ogilvy, Auditoire…).
L’envie de revenir sur Tours m’a pris et j’ai voulu professionnaliser ce que nous avions commencé avec l’association, alors avec Cédric NEIGE et Lucas CHARVET nous avons monté l’agence DES CHEVAL à Tours. On a signé des belles campagnes globales et touché divers supports de com du petit client du coin, jusqu’a la marque de télécom qui s’installe sur le continent africain.

 

3 • Où en êtes-vous aujourd’hui ?
- Quel poste occupez-vous aujourd’hui et dans quel secteur d’activité ?

J’ai quitté l’agence en 2013, attiré par l’univers des Startups. Aujourd’hui, je dirige une agence d’édition de solutions numériques qui s’appelle Nowly fraichement basée à MAME, à Tours. Nous proposons notre expérience et nos compétences pour la réalisation de projets innovants et nous développons en interne nos propres produits : une application de networking qui se nomme Aintro http://www.aintro.co et un jeu mobile sensoriel complètement innovant en partenariat avec l’agence RCP : https://www.facebook.com/golemgalant/

 

4 • Comment vois-tu l’évolution de ta carrière ?

J’ai pris un peu de distance sur le métier de graphiste, aujourd’hui je pense et gère des projets numériques dans leur ensemble de la prise du brief, à la livraison de la solution avec une valeur ajoutée importante qui est la réflexion stratégique marketing et business.

 

5 • Quelle est ta vision du métier ?

À mon avis, le graphiste doit maintenant vraiment considérer certains aspects que l'on avait parfois tendance à négliger dans le processus de réflexion et de création graphique. La partie business évidemment, on parle aussi de la responsabilité sociétale et environnementale. L’image à aujourd’hui de plus en plus d’importance et de responsabilité. Elle prend des formes de plus en plus variées avec l’arrivée de technologie de plus en plus incroyable. Je crois qu’un graphiste doit être très ouvert et très curieux car son métier est en évolution constante et c’est exponentiel !

 

6 • Que t’a apporté la formation Brassart ?

Les graphistes qui sortent de Brassart ont une très grosse qualité, ils n’ont pas peur de bosser, des vrais bêtes de somme ! C’est une qualité importante et appréciée quand on entre dans la vie active, surtout si on veut bosser en agence. Quand on travaille dur, on arrive à tout !

 

7 • Quel souvenir gardes-tu de l’école Brassart ?

Les soirées à coller du cartons plumes pour finir son projet de packaging ! Des nuits blanches avec les camarades de promo pour finir ses projets. Une ambiance qui me manque parfois !

 

8 • Gardes-tu contact avec des anciens de ta promo ?

Oui et je travaille même avec certain : Joris Discepoli, Alice Turquois, Johann Blais, Romain Bazoge, Pierre Chevalier. Puis je vois aussi des gens d’autres promos Marie Cottu, Gregory Tschanturia, Thomas Seynave, Arthur Seguin, Pierre Saikalï… J’en oublie surement. Ce serait sympa de faire les Alumni de Brassart à la façon des écoles de commerce.

 

9 • As-tu un conseil à donner à nos étudiants ?

Faites des choses ! Et rencontrez des gens du milieu. C’est peut être difficile avec les planning chargés qu’ils ont mais c’est vraiment important. Ça permet de mieux comprendre le métier sur le terrain ainsi que ses évolutions. Les gens ne généralement pas avares de bons conseils, puis, des rencontres peuvent naitre beaucoup de chose, qui sait ?

 

10 • Quels sont tes critères pour l’embauche d’un jeune créatif ?

Motivation et curiosité. Quand je regarde un cv et un book, je suis très attentif à ce que les créatifs font en dehors des études, cela montre leur caractère. J’apprécie particulièrement quand ils sont membres actifs d’une association, quand ils font du sport en club ou quand ils sont bénévoles pour une organisation. C’est souvent la preuve de personnes qui s’engagent, s’investissent et savent prendre des initiatives.